Non classé

Quelle sécurité pour nos ateliers ?

Pour certains, c’est peut être déjà clair et précis.

Mais pour d’autres des informations supplémentaires peuvent être utile. Les LIPOs peuvent être très dangereuses.

Tous le monde a déjà du voir des images tels que celle là. Pour l’éviter, on peut essayer de mettre au point différentes choses qui permettront si ce n’est pas de supprimer les risques, au moins de les diminuer.

Le premier point que tout le monde a du lire ou entendu est de ne pas laisser la charge de nos lipos sans surveillance.

On ne peut bien sur pas rester devant son chargeur jusqu’à la fin. 

On peut donc rajouter facilement un détecteur de fumée. Bien sur, il faut vérifier la qualité de détection et les différentes normes pour avoir des alertes fiable et pour pouvoir intervenir le plus rapidement possible.

Un autre problème se rajoute, c’est que souvent l’atelier se trouve au sous-sol ou dans une pièce un peu à l’écart des pièces de vie.

On peut donc opter pour des détecteurs un peu plus modernes. Ils peuvent se coupler entre eux, c’est à dire que si un se déclenche les autres le font en cascades en précisant la source de détection. Pratique lorsque l’atelier est en sous-sol et que le niveau sonore de l’alarme ne suffit pas à vous prévenir.

Il y a aussi pour les plus addict au téléphone, les détecteurs connectés. Si le détecteur se déclenche, il fait sonner en plus de son alarme votre téléphone en précisant d’où cela vient, si vous avez plus d’un détecteur. Faut-il encore l’avoir proche de soi.

En complément, de l’effet informatif de l’alarme, il y a l’extincteur. Il sera installé bien sur proche du lieu de charge des Lipos

Vous avez différent type d’extincteur. Ici les deux qui nous intéressent le plus sont l’extincteur à poudre et au Co2.

Celui à poudre est efficace sur ce type d’incendie et sur les types de feu À, B et C. Il va venir étouffer le feu. Le gros inconvénient c’est qu’il est très corrosif sur le matériel électronique. Donc une fois utilisée considéré que toute l’électronique qui a été sauvegardé du feu mais touché par la poudre devra dans beaucoup de cas être changé.

 

Ensuite, vous avez l’extincteur au Co2 qui comme son nom l’indique expulse du Co2. Il est adapté au feu de Classe B (feux de liquide et de solide liquéfiable) et feux électrique.

Ses quelques inconvénients sont qu’il n’arrête pas complètement la réaction chimique à l’intérieur de la Lipo. Il va arrêter les flammes et refroidir énormément la Lipo (environ -75°C). Il se peut donc que la Lipo se remette à brûler. Donc en complément, il est possible de prévoir un récipient de préférence ignifuger avec du sable et de mettre la lipo dedans le temps que la réaction se termine. Il est aussi possible de la mettre dehors.

Un autre inconvénient qui est tout relatif au vu du prix de nos équipements. C’est le prix de l’extincteur qui est un peu plus cher que le précédent.

Pour limiter les risques d’avoir un départ de feu et donc d’éviter d’avoir a utiliser l’extincteur, il existe des sac ou des boites anti-feu pour le stockage et/ou pendant la charge des Lipos.

Bien sur c’est une approche personnel. Si vous avez d’autres avis ou informations complémentaire, n’hésitez pas à le préciser dans les commentaires.

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *