Le Terrain

Horaires de vols

Lundi au Vendredi (sauf jours fériés) :

Thermiques et électriques

De 09.00 heures à 18.00 heures

Samedi (sauf jours fériés) :

de 10.00 heures à 12.00 heures

et de 14.30 heures à 18.00 heures

Thermiques et électriques

Dimanches et jours fériés :

UNIQUEMENT électriques

Sauf turbines

De 10.00 heures à 12.00 heures

Jours fériés officiels :

Veuillez vous référer au calendrier National Français  de l’année en cours

Le terrain

Nous sommes enregistré auprès de la Direction Générale de l’Aviation Civile (DGAC) AIP ENR 5,5 sous le n° 9620 avec une altitude de vol de 500 FT soit environ 150 mètres.

Les coordonnées GPS : 46° 20′ 53 » N      6° 18′ 48 » E
 
 Dans un cadre bucolique, pastoral et rustique vous y trouverez
   – Des places de parking pour vos voitures à l’ombre de noyers.
   – Des tables pour déposer et monter vos modèles
   – Des moniteurs agréés ( Avions Hélicos )
   – Une Ambiance de débauche vélivole
   – Une piste de décollage et atterrissage d’environ 120 mètres de long par 13 mètres de large
   – Un gazon velouté, tondu tous les vendredis
   – Sans vous parler des barbeuq

les consignes de vols


La sécurité au terrain.

Les règles de base de la sécurité publiées par la FFAM doivent servir de guide pour tous et il est bien de les relire. Outre la sécurité que chacun applique de son mieux pour se protéger, il faut avoir en permanence une attention aux autres, que cela soit pour leur sécurité, ou pour leur liberté de pouvoir faire voler les machines.

Sur la piste.

  • La piste est réservée aux pilotes qui contrôlent les appareils lors de la mise en route, le décollage, le vol, ou l’atterrissage.
    • Le pilote peut inviter des adjoints à rester auprès de lui (écolage, aide etc.)
    • Avant le décollage, le pilote doit s’assurer que les admirateurs qui les accompagnes quittent la piste.
  • A chacun de signaler gentiment aux membres ou visiteurs perdus de s’éloigner du terrain de vol.
  • Il y a deux carrés de pilotage dédiés.
    • Les pilotes d’avion, ou de planeurs et aidants doivent se trouver jusqu’à l’atterrissage dans le carré de pilotage d’avion (ceci est important dès qu’il y a plusieurs pilotes à l’œuvre).
    • Les pilotes de drones et d’hélicoptères avec les aidants doivent se placer, dès le début du vol, dans le carré de pilotage d’hélicoptère ou de celui des avions.
  • Les pilotes d’hélicoptères ou de drones ne doivent pas rester, au décollage, près de leur appareil.
    • Il faut garder une distance de sécurité importante.
    • Bien sûr l’évolution de l’engin doit se faire au milieu de la piste et il ne faut pas le faire venir près du carré des pilotes.
  • Le décollage des appareils est souvent visible, mais il ne faut pas hésiter de bien signaler votre action, surtout auprès de pilotes d’avions déjà en vol.
  • Pour l’atterrissage (du moins pour les retours au sol maitrisé), il faut l’annoncer à haute voix. Il est fairplay pour les autres pilotes de libérer les axes d’approche.
    • N’ayez pas peur de parler fort de votre tentative (volontaire) de retour au sol.
  • Pour les engins électriques, assurez-vous, quand vous quittez la piste que votre sécurité d’alimentation est bien enclenchée.
    • Ne coupez pas l’émetteur avant d’avoir débrancher physiquement les batteries.

 

Dans le ciel.

 

  • La zone de vol permise par les autorités est à respecter.
  • Le ciel est à tous, mais n’oubliez pas de respecter la zone de vol permise. Pour les avions, si vous voulez voler, demandez aux pilotes qui sont déjà en vol si cela ne les gêne pas. Ne faites pas du forcing.
  • Le ciel est grand, évitez de voler trop près des autres appareils en vol.
    • Le stress des pilotes de maquettes ou de ceux moins expérimenté peu augmenter de manière significative.
  • Pour les avions, la cohabitation dans le ciel de plusieurs avions est facile à gérer
  • Le vol concomitant de drones et avions est à éviter. C’est aux pilotes d’avions de décider (La trajectoire des drones ne peut être évaluée par les pilotes d’avions).
  • Le vol d’hélicoptère doit IMPERATIVEMENT se faire seul sans drone ou avion dans le ciel. (En cas de collision, une pale cassée peut se transformer en flèche mortelle).

Dans la zone de préparation des appareils.

  • Dans la mesure du possible,
    • Ne laissez pas les moteurs électriques branché dans la zone des tables.
    • Allumez toujours votre émetteur avant toute manipulation.
    • Assurez-vous qu’il y a une sécurité active sur le contrôle du moteur (le switch de puissance, ou la commande moteur sur l’émetteur).
    • Gardez toujours votre émetteur actif tant que les batteries ne sont pas débranchées.
  • Pour les autres moteurs, il est normal d’aller sur le bord de la piste pour les démarrer. Le danger est important car ces moteurs sont plus puissants.
    • N’oubliez pas d’attacher l’avion au harnais de sécurité. Un copain c’est bien mais, le harnais, lui, ne sera jamais distrait.
  • Il est recommandé aux spectateurs, amis, enfants et animaux de compagnie de rester derrière le grillage de protection. Dans tous les cas, les grands arbres offrent une bonne sécurité.

Les responsabilités.

  • L’article 19 du statut du club spécifie que la responsabilité du club et des membres du comité ne peut être mise en cause lors d’accident.
    • Chaque membre est responsable, et couvert par sa propre assurance (obligatoire). C’est pour cela que l’accueil de pilotes qui ne sont pas membre des fédérations FFAM ou UFOLEP présente un risque.
  • La sécurité est l’affaire de tous, si un membre vous fait une remarque, vous avez le droit de râler (un peu), mais au fond de vous, appliquez là et dites-vous qu’une bonne procédure de sécurité est un truc bien souvent inutile mais, après l’accident on regrette toujours de ne pas l’avoir appliquée.
  • Chacun est un peu en charge de la sécurité dans le club. Le responsable officiel fait office de référent et veillera à ce que tout se passe bien sur le terrain.

Red Corsair.
https://aeromodelisme-messery.org
2021

%d blogueurs aiment cette page :